once upon a time

 

Non, désolé, l’histoire est moins romancée.

Cela fait maintenant deux années que nous réfléchissons et travaillons sur le projet Needle. La création du projet passe par de multiples phases et de tests. Au départ de cette aventure, Anthony a créé son premier tableau en fil tendu entièrement à la main.

Il a fixé un à un les 204 points d’accroche puis a calculé le meilleur tracé pour son fil. Une fois calculé, il a commencé à tisser son premier cadre. Point par point, ligne par ligne, il a effectué ainsi plus de 3500 lignes droites. Après plus de trois kilomètres de fil et 36 heures, il a réalisé ce qui deviendra Needle.

Une fois le premier prototype produit, l’idée de la machine est née car la réalisation manuelle était beaucoup trop fastidieuse.

C’est ainsi qu’après plusieurs mois de réflexions et de choix de matériaux, notre première machine tisseuse est née.
L’animation ci-dessus montre notre machine en action

Pourquoi Georges ?

Étrange ! Un prénom d’homme pour UNE machine.

Anthony et Julien ont créé le projet à Rennes, en Bretagne, mais se sont tout d’abord connus sur les bancs de l’école.
Georges est un hommage au nom de leur village: “Saint Georges Buttavent” en Mayenne (53), tout simplement.

Après notre campagne de financement participatif Ulule, une seconde machine sera réalisée, un Georges 2 est à venir.
Ou peut être un autre prénom ? Des idées ???

 

fr_FR
en_GB fr_FR